BREVETS pour plus de détails, consultez le RSB et particulièrement les annexes


Critères d’obtention des brevets FAI (annexe A du RSB)

 

Brevet A :

  • 25 sauts en chute ;

  • 5 minutes en chute;

  • 5 formations ou sauts freefly avec minimum 2 personnes sous la surveillance d’un instructeur;

  • Faire la démonstration du contrôle de son corps en chute dans tous les axes (saltos, tours, etc …) ;

  • Savoir plier un parachute principal ;

  • Savoir effectuer des sauts de précision à moins de 50 m du point prévu ;

  • Avoir effectué un saut d’une altitude de 1.500 m maximum.

 

Brevet B :

  • 50 sauts en chute;

  • 30 minutes de chute;

  • Avoir effectué 10 sauts de formation ou de freefly dont 5 sauts avec minimum 3 participants.

 

Brevet C :

  • 200 sauts en chute ;

  • 1 heure de chute;

  • Avoir participé à au moins 50 sauts de formations ou de freefly réussis dont 10 sauts avec au moins 4 participants.

 

Brevet D :

  • 500 sauts en chute;

  • 3 heures de chute.

ATTENTION :

 

La FWCP s'est calquée sur les brevets FAI.

Toutefois, la FWCP a adopté depuis 2015 ses propres brevets plus restrictifs.

 Le brevet "C" est obligatoire pour sauter d'un ballon, en démo, etc...  Ce règlement est d'application dans tous les centres francophones.

 

Brevet "A" parachutiste :

1. 25 sauts en chute libre.

2. Les titulaires du brevet A ne peuvent participer à des sauts en formation que sous le contrôle effectif d'un instructeur/moniteur.

3. Savoir plier son parachute principal.

6. 10 sauts de précision d'atterrissage à moins de 50 mètres de la cible.

 

Brevet "B" Parachutiste en chute libre :

1. 50 sauts en chute libre.

2. 30 minutes de chute libre.

3. Avoir suivi et réussi le cours de sécurité en chute (CSC). Dès lors, le parachutiste est autorisé à sauter en formation (VR). En ce qui concerne le freefly, se référer aux conditions spécifiques

 

Brevet "C" (actuel):

1. 200 sauts en chute libre.

2. 1 heure de chute libre.

3. Participation à 50 sauts en formation réussis, dont 10 avec 4 participants minimum OU 50 sauts de formation freefly, dont 10 avec 4 particpants minimum.

4. Avoir suivi un cours de pilotage de la FWCP

5. Avoir suivi  le cours et réussi l'examen brevet C de la FWCP

 

Brevet "D" Parachutiste expérimenté :

1. 500 sauts en chute libre.

2. 3 heures de chute libre.

Les titulaires des brevets "B" à "D" peuvent sauter sous leur propre responsabilité, sous réserve de réglements plus contraignants (freefly, ...)

.

BREVET CSC (Cours de sécurité en chute)

Annexe D du RSB

Règlement dans tous les clubs de la FWCP

CSC Guide Lines FWCP 

Il faut être titulaire du brevet A (25 sauts) avant de pouvoir envisager le brevet CSC

 

Préambule :

  • Le nombre de sauts minimum à effectuer est de 4 pour obtenir cette qualification et pouvoir

sauter à plusieurs. Plus de 4 sauts peuvent être nécessaires pour que les objectifs de la sécurité en chute soient acquis.

  • Les objectifs définis dans ce guide line ont déjà été abordés lors de la formation AFF. La

redite de ces informations ne peut qu’être bénéfique pour l’élève.

  • Les lignes directrices développées ci-dessous, sont données comme un exemple de

progression, chaque saut pouvant être adapté en fonction de l’instructeur pour autant que les

objectifs soient atteints.

  • Tous les sauts nécessitent un briefing, un débriefing avec la vidéo du saut et enregistrement.

  • Lors du débriefing, permettre à l’élève d’expliquer son saut.

  • Suggérer à l’élève de faire quelques sauts à plat (VR-RW) supplémentaires afin de l’aider à

progresser dans sa technique. Si les déplacements à plats sont bien compris et assimilés, cela

ne sera que plus bénéfique pour les autres type de sauts – FreeFly, Track, Chute assis, …

 

1. Objectifs : Amener un parachutiste

a. À contrôler le matériel qu’il utilise pour effectuer un saut.

b. Etre prêt et contrôlé à l’embarquement.

c. Effectuer les derniers contrôles dans l’avion avant de sauter.

d. Assurer sa sécurité et celle des autres en chute.

e. Assurer sa sécurité et celle des autres sous voile.

 

2. Moyens

a. Minimum de 4 sauts filmés à effectuer avec l’élève CSC.

b. Définir les objectifs du saut

c. Briefing du saut à effectuer.

d. Débriefing après le saut filmé.

e. Consignes pour le saut suivant.

 

3. L’Instructeur CSC

 

L’instructeur CSC indiquera dans le carnet de sauts de l’élève CSC le saut effectué, les commentaires et les consignes pour le saut suivant afin que, le cas échéant, un autre instructeur CSC soit informé de la progression de l’élève. Il remettra également la vidéo du saut qui facilitera le briefing du saut suivant par le prochain instructeur. Enregistrement des vidéos.

 

4. Objectifs – Contrôles

 

a. Matériel : 3 anneaux, Joncs, LOR, Poignées, Réglage des sangles (symétrie), AAD, Pin

réserve-principal, Hand Deploy.

b. Embarquement : Casque, Alti, Lunettes, 3 anneaux, Lor, Jonc, Sangle poitrine, 3 poignées,

Jambières

c. Avant le saut : check 3X3

  1. Casque – Altimètre - Lunettes - Combi _ 1X3

  1.    Boucles : Sangle poitrine - Jambières _ 2X3

  2.    3 Poignées : Hand Deploy – Libération - Réserve (simuler l’action) _ 3X3

 

5. Objectifs - En chute

a. Les sorties (accrochées = positionnement des grips)

b. L’approche

c. Les niveaux

d. L’appontage être conscient de l’altitude

e. La dérive

 

6. Objectifs - Sous voile

a. Contrôle voile ouverte : glisseur, pas de twist, complètement ouverte

b. Vol de la voile : virage gauche et droit plein frein 6 secondes

c. Visuel sur le trafic

d. Circuit

e. Atterrissage

Ces objectifs sous voile ont déjà été vus durant la formation AFF et éventuellement revus lors du cours de pilotage sous voile

 

Suggestion :

Ajouter un nième saut (saut récompense, laissé à la discrétion de l’instructeur))

Effectuer

  • Un saut fun

  • Un VR3 : Instructeur CSC, son élève + 1 para ayant obtenu son CSC.

Objectifs du saut VR3

  • Mettre les jeunes CSC en configuration à plusieurs

  • Gestion du stress à plusieurs

  • Être conscient de l’altitude

  • Gestion de la dérive

  • Circuit sous voile – visuel trafic

 

Lignes directrices du programme des 4 sauts minimum à l’obtention de la qualification CSC.

 

*Saut 1 : Découverte

Objectif : Prise de conscience des déplacements horizontaux et appontage en douceur.

 

Sortie accrochée, instructeur flotteur – élève piqueur

L’instructeur reste, dans la mesure du possible, dans la zone de confort de l’élève.

Lecture alti entre chaque figure ou déplacement (conscience de l’altitude à tout moment du saut)

Break donné par l’instructeur

Dérive suivie et filmée

 

*Saut 2 : Progression

Objectif : S’assurer que les consignes du débriefing précédent sont comprises et appliquées

 

Sortie accrochée, instructeur piqueur – élève flotteur (postions de sortie données par l’élève)

L’instructeur reste dans la zone de confort de l’élève.

Lecture alti entre chaque figure ou déplacement (conscience de l’altitude à tout moment du saut)

Break donné par l’élève

Dérive suivie et/ou filmée

*Saut 3 : Niveaux

 

Objectif : Apprendre à gérer les niveaux (cambrer-dé cambrer-coudes)

 

Sortie libre 1’’, instructeur flotteur – élève piqueur

L’élève rejoint l’instructeur en piquant pour se mettre à niveau et avancer vers lui

L’instructeur compense légèrement (avant-arrière).

No contact +- 1 mètre

Lecture alti entre chaque figure ou déplacement (conscience de l’altitude à tout moment du saut)

Break donné par l’élève

Dérive suivie et/ou filmée

 

*Saut 4 : Condensé

 

Objectif : Correction des écarts et appontage en douceur

 

Sortie libre, instructeur piqueur – élève flotteur (positions de sortie données par l’élève)

L’instructeur compense légèrement (avant-arrière-haut-bas).

Lecture alti entre chaque figure ou déplacement (conscience de l’altitude à tout moment du saut)

Break donné par l’élève

Dérive suivie et/ou filmée

 

Saut Récompense

 

Objectif : Suivant le choix du saut

 

1. Saut fun : s’amuser, conscientiser l’élève sur ses erreurs et progrès à faire.

2. Saut VR3 : s’amuser et mettre l’élève en condition de sauts à plusieurs

 

Saut Fun : L’élève choisi les exercices et fait le débriefing

Saut VR3 : L’instructeur donne

  • le briefing du saut

  • les positions en sortie,

  • les figures à réaliser

  • l’altitude du break.

  • qui fera le break

Participants :

1. l’instructeur,

2. l’élève,

3. +

  • un chuteur confirmé, ou

  • un élève CSC qui vient de terminer le cours CSC

  •  

Débriefing et sensations du saut par chaque participant

Brevets FF et Track (annexe C du RSB)

Trop long à détailler ici. Savoir qu'il y a différents niveaux à réussir

FreeFly1.jpg

Brevet Vidéo Tandem FWCP (annexe H du RSB)
Pré requis

Brevet C  de la fédération

 400 sauts

Épreuve physique

Le candidat devra prouver qu'il est capable de suivre un tandem en toute sécurité de la sortie de l'avion à l'ouverture de son propre parachute.

Pour ce faire, il devra être filmé par un examinateur ou un détenteur du brevet vidéo tandem et fournir cette vidéo à un examinateur qui s'assurera des points suivants :


    Sortie à distance du tandem

    Vol à l'écart du drogue durant l'intégralité du saut
    Aucun passage sous le tandem

    Contrôle total du vol (vol à niveau et prévisible par le moniteur tandem)
    Écart lorsque le tandem va ouvrir

    Dérive lorsque le tandem a ouvert

Le saut d’examen pratique du candidat s'effectue avec caméra allumée et sera toujours précédé d'un briefing de sécurité par le moniteur tandem.

Il est vivement recommandé au candidat de s'entraîner au préalable avec l'accord d'un moniteur tandem pour passer ce saut d’examen.

Le candidat devra, en outre, connaître les procédures d’urgence du tandem (procédures spécifiques au fabricant du matériel, par exemple: UPT Sigma).

 

A noter que pour filmer un saut AFF, il faut être titulaire d'un brevet instructeur AFF
 

ANNEXE F du RSB
Programme de Progression pour la pratique de la Wingsuit à la FWCP
Il s'agit jusqu'à présent de conseils à suivre.


 
saut-en-wingsuit.jpg

Manuel de chute libre avec caméra (annexe G du RSb)
Le but de ce document est de sensibiliser les parachutistes aux risques liés aux sauts avec caméra embarquée. Il parcourt les notions de sécurité et les procédures d’urgence afin de réduire ces risques

camera en saut.jpg

Brevet Instructeur CSC (détail) (annexe D du RSB)

 

Etre reconnu instructeur de la FWCP .

Connaissance théorique de la matière à enseigner à l’élève (nombre de sauts minimum, les différentes sorties, les épreuves, les positions de chute, les gestes pratiqués en AFF, etc…)

 

Avoir les capacités pédagogiques nécessaires et la capacité de faire apprendre à l’élève.

 

Travail au sol :           simulations des sorties + explications y afférentes.

               positions de chute, travail sur la « planche », les gestes « AFF » de correction.

                               changements de positions pour – ralentir – accélérer – avancer – reculer.

                                                            lecture (s) de l’altimètre.

                                                 position correcte de la dérive et prise d’axe.

 

Le Saut TEST : (celui-ci sera réalisé individuellement avec au minimum un instructeur AFF).

 

  • Sortie libre, le candidat instructeur CSC (I.CSC) en piqueur.

  • L’examinateur (AFF) joue le rôle de l’élève CSC.

  • L’ICSC rectifie la position de « l’élève » + gestes nécessaires, éventuellement par effet « miroir ».

  • L’ICSC ralentit, « l’élève » doit suivre ; si « l’élève » ne réussit pas, l’ICSC doit montrer et corriger.

  • L’ICSC recule, « l’élève » avance.

  • L’ICSC vérifie que « l’élève » apponte correctement et corrige le cas échéant.

  • L’ICSC vérifie que « l’élève » lit son altimètre  et est conscient de son altitude.

  • L’ICSC vérifie que « l’élève effectue correctement sa dérive après prise d’axe.

  • L’ICSC débriefe son « élève ».

 

Le saut est filmé par l’instructeur AFF au moins.

En cas d’échec du saut « test », un deuxième saut « test » sera réalisé.

En cas d’échec supplémentaire, le candidat instructeur CSC devra représenter le saut « test » après un délai d’un mois minimum.